Montage créé avec bloggif
 
 
 

Irons-nous tous au Paradis?  ou les âmes vont-elles en enfer comme les flocons de neige en hiver

Ce n’est pas parce que l’on croit que DIEU existe que nous sommes  tous sauvés et,
que nous irons tous au paradis :  Non ! Non.


Confessez vos péchés, car un Cœur pénitent est restauré de nouveau par les confessions.

A l’un  de SES prophètes Jésus a dit :
 "Vous marchez sur la Terre en toute confiance, pensant que Ma miséricorde vous sauvera
à la dernière seconde."

Vous « vous » trompez MES enfants. Viendra aussi le jour de MA justice .
A part DIEU le Père personne ne connaît ce jour.


Beaucoup de gens aujourd’hui croient en un Évangile édulcoré qui n’exige pas la repentance. Ils veulent croire en un Dieu aimant (c’est-à-dire qui ne juge pas), ne parle pas de péché et n’exige aucun changement dans leur vie. Ils disent des choses comme : « Je crois en Jésus-Christ, mais mon Dieu ne juge pas. Mon Dieu n’enverrait jamais quelqu’un en enfer. » Mais Jésus a davantage parlé de l’enfer que du ciel et il s’est présenté comme le Sauveur qui ouvre le seul chemin vers le ciel : « C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi. » (Jean 14.6)

 

"LA PLUPART DES PRETRES VONT EN ENFER.

A la suite de Jésus (Lc 13.22+ ; Mt 7.13-14) et de tant de Pères et Docteurs de l’Eglise qui prêchaient que seul un petit nombre d’âmes seraient sauvées (Cf. Judas est en Enfer, Guy Pagès, FX de Guibert, Paris, 2007), le Supérieur général de la Compagnie des prêtres de St Sulpice, Louis Tronson, enseignait que la plupart des prêtres vont en Enfer (Entretiens et méditations ecclésiastiques, éd. Rusand, Paris, 1826. Cf. www.JesusMarie.com). Et de cela, il donnait les quatre raisons, que voici :
Parmi ceux qui sont prêtres, tous n’ont pas la vocation. Beaucoup deviennent prêtre pour des raisons indignes de la gloire de Dieu, du salut des âmes et de leur propre sanctification. Ils deviennent prêtre parce qu’ils pensent ainsi s’assurer d’un revenu jusqu’à la fin de leur vie (ça, je ne pense plus que cela soit le cas maintenant en France) ; parce que le travail n’est pas trop fatiguant (ça non plus) ; parce que Maman le veut  parce que cela fait bien (et ça non plus!) ; etc.

Parmi ceux qui ont vraiment la vocation, un certain nombre ne persévèrent pas. Ainsi, en France, aujourd’hui, beaucoup de jeunes prêtres après un, deux, trois ans de ministère, quittent le sacerdoce… emportés par l’amour du monde, qui est incompatible avec l’amour de Dieu (2 Tm 4.10 ; Jc 4.4).

Parmi ceux qui ont vraiment reçu la vocation au sacerdoce, et qui persévèrent, beaucoup ne remplissent pas les obligations de leur charge, notamment en n’avertissant pas les âmes qui leur sont confiées de leurs défauts et péchés, et du danger où elles sont ainsi de se damner (Ez 33.6)… Ils craignent de perdre l’estime des hommes plutôt que celle de Dieu, et perdent de ce fait la foi elle-même «Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et n’avez nul souci de la gloire qui vient du Dieu unique ?!» (Jn 5.44). Comme le disait St Paul : «Je ne serais plus le serviteur du Christ si je cherchais encore à plaire aux hommes.» (Ga 1.10 ; Jc 2.1).

Enfin, dernière raison : lorsqu’un prêtre tombe dans un péché, il y a peu de chance qu’il s’en relève (He 6.4+). Pourquoi ? Parce que comme l’Ange, comme Lucifer le plus élevé d’entre eux, l’état du prêtre, sa proximité avec le Cœur de Jésus, les grâces insignes qu’il en a reçues, font que lorsqu’il choisit de pécher, son mépris de Dieu est quasi parfait… C’est en raison de cette lucidité que sa volonté est coupable d’un péché quasi impardonnable. Non, certes, que Dieu ne puisse pas pardonner ! mais parce qu’il n’y a plus guère de nouvelle considération qui puisse l’amener à aimer à nouveau le Seigneur comme il le doit… Comme le dit l’épître aux Hébreux : «Il est impossible en effet, pour ceux qui une fois ont été illuminés, qui ont goûté au don céleste, qui sont devenus participants de l’Esprit-Saint, qui ont goûté la belle Parole de Dieu et les forces du monde à venir, et qui néanmoins sont tombés, de les rénover une seconde fois en les amenant à la pénitence, alors qu’ils crucifient pour leur compte le Fils de Dieu et Le bafouent publiquement.» (He 6.4-6). (...)" (Mais pour que cela soit ainsi, il faut que le péché soit de la plus extrême gravité à mon sens)

 
Voir la vidéo en bas de page .



 

Evangile selon saint Matthieu chapitre 7, verset 13-14 :

13. Entrez par la porte étroite car elle est large la porte et elle est large la route qui conduit à la perdition et ils sont nombreux ceux qui entrent par elle.
14. Mais combien elle est étroite la porte et combien elle est resserrée la route qui conduit à la vie
et ils sont peu nombreux ceux qui la trouvent.

Evangile selon saint Luc chapitre 13, verset 24 :

Luttez pour entrer par la porte étroite
ils sont nombreux ceux chercheront à entrer au Paradis et ne le pourront pas.

 

Pour ouvrir ces témoignages , cliquez sur ces liens de couleur

Mr Marino RETREPO, colombien vivant aux USA, otage six mois des Farc: Je suis allé en Enfer, j'y ai vu des millions de personnes condamnées

Apparitions de d'hommes et de femmes damnés en enfer pour l'éternité

Cardinal Charles Journet: Un monde avec le mal peut être meilleur, au final, qu’un monde sans le mal cf. L'Eglise du Verbe Incarné T.III., p.100-102.

Saint Alphonse-Marie de Liguori---Les 4 portes de l'Enfer-pdf-

saint Pierre Canisius, Que penser de l'enfer et des peines de l'enfer ?

 

Que disent les saints du petit nombre des Elus ?

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la sainte Face, Docteur de l’Eglise, aussi nommée Thérèse de Lisieux :

LETTRE à Céline le 14 juillet 1889. ( Céline la soeur de Thérèse ) 

« Céline, durant les brefs instants qui nous restent, ne perdons pas de temps... sauvons les âmes... car les âmes se perdent comme des flocons de neige ; Jésus pleure et nous ne pensons qu' à notre douleur sans consoler notre Epoux. Oh ! Chère Céline, vivons pour les âmes des prêtres ; ces âmes devraient être plus transparentes que du cristal. Hélas ! combien de mauvais prêtres et combien de prêtres qui ne sont pas saints comme ils devraient l'être »
 

Saint Vincent de Paul, Entretiens Spirituels,

"je crois de que les deux tiers de l'humanité sont damnés à cause du péché de paresse".

[il fait sans doute allusion à la paresse en matière de prière, personne ne peut être sauvé sans prier, sauf par mode d'exception : cas où, dans la communion des saints, un autre catholique obtient miséricorde pour une personne en état de refus de Dieu. Le bon larron n'a échappé aux conséquences de ses crimes que parce qu'il a prié Jésus.]

Saint François de Sales

"Or si c'est toujours l'homme qui manque à la grâce et que jamais la grâce ne nous manque,
si l'on voit en toutes sortes d'états, de conditions et de vocations
un si grand nombre de réprouvés et peu d'élus,
qui s'assurera et vivra sans appréhension de perdre cette grâce ou de lui refuser son consentement ?"

Sainte Brigitte de Suède

"[...] Vous donc mes amis, qui êtes au monde, marchez sûrement; criez et annoncez-leur ma volonté, et aidez-les, afin qu'ils puissent accomplir mes volontés. Je serai dans votre coeur et dans votre bouche. Je serai votre conducteur en la vie, et votre conservateur en la mort. Allez sûrement, je ne vous laisserai point. La gloire croît par le labeur, car je pourrai toutes choses en un moment et en une parole, mais je veux que du combat croisse votre couronne, et que de votre courage croisse mon honneur.
N'admirez pas ce que je vous dis, car si un homme sage pouvait considérer ceci dans le monde
,
combien d'âmes descendent tous les jours dans l'enfer, il verrait qu'il y en a plus que du sable dans la mer et que de petits cailloux au rivage, car la justice et l'équité veulent que ceux qui se sont séparés de Dieu soient conjoints avec le diable. Partant, afin que le nombre du diable soit diminué, qu'on voie le péril présent et que mes troupes soient augmentées.
Je parle ainsi, afin que, par aventure, s'ils entendent, ils s'amendent.

Révélations Livre 2 chapitre 6, Révélations approuvées par 3 papes et le concile de Bâle.
 

Jésus a dit à Gabrielle Bossis [auteur de livres de révélations privés publiés avec imprimatur]  :
à chaque minute, tu peux sauver [de l'enfer] des milliers d'âmes,

 
Si les hommes préfèrent en masse l'enfer, c'est qu'ils préfèrent en masse le péché,

mais ils peuvent changer de vie et embrasser la vie que Jésus leur propose.

 

Jésus a dit à Saint Séraphin de Sarov

Acquiers la paix intérieure et des âmes par milliers, trouveront auprès de toi le Salut
saint Séraphin disait : Tout est subordonné à l'acquisition de cette paix : l'adhésion à l'Eglise, la vraie espérance, l'absence des passions, le pardon des offenses, l'abstention du jugement de son prochain et surtout le silence intérieur

Saint Claude de la Colombière dit: qu'importe si sur 100.000 personnes seul un petit nombre est sauvé car tous les bons sont sauvés et tous les mauvais sont damnés.
Seul compte de faire partie des bons et de prier pour le salut des hommes qui s'attachent au péché.
 

Saint Thomas d'Aquin

dans la Somme Théologique, Prima Pars, question 23, article 7, réponse 3, saint Thomas d'Aquin explique par un raisonnement logique pourquoi la majorité va en enfer et la minorité va au paradis :
la vision de Dieu dépasse les forces communes de la nature, surtout depuis le péché originel, or ce qui dépasse les force communes de la nature ne se trouve pas réalisé dans le grand nombre mais dans une minorité d'hommes,
donc la majorité va en enfer et manque pour toujours la vision de Dieu.
 

( Voir les différentes pages plus bas )

Source de cet article : http://jesusmarie.free.fr/elus.html



Créer un site
Créer un site