Montage créé avec bloggif
 
 
       La France est en train de devenir un gigantesque Dien Bien Phu

Rien n’est fait rien pour lutter contre le totalitarisme musulman.


 
Les choses risquent de devenir gravissimes dans peu de temps.

Les tristes sires qui ont été élus par pur hasard, lassitude et défaut en France sont en train de passer à la vitesse supérieure dans la destruction du pays avec leurs complices de Bruxelles.

Concernant ces derniers, ils viennent d’accepter l’entrée de la Bosnie-Herzégovine dans l’Union européenne.

Les pays du groupe de Visegrad, Pologne, Hongrie, Slovaquie et Tchécoslovaquie viennent d’alerter sur l’utilisation des fonds européens en Bosnie qui ne servent pas à l’économie mais à islamiser.

L’hebdomadaire l’Express du 26 mai 2017 nous apprend que ce pays est entièrement sous la coupe de l’Arabie Saoudite qui en fait un bastion du salafisme sur le continent européen.

On croit rêver, les fonds européens vont servir à financer les attentats de demain et les armées musulmanes qui vont déferler sur Paris et sur Berlin !

Oui, les citoyens qui lisent ceci doivent bien mentaliser ce fait : les impôts qu’ils paient vont servir à armer les bras des fascistes musulmans qui vont s’abattre sur leurs campagnes pour égorger leurs fils et leurs compagnes.

La classe politique en place dans notre pays n’est pas en reste.

Rien n’est fait rien pour lutter contre le totalitarisme musulman.

La police et les forces de gendarmerie se font tous les jours botter les fesses par les caïds des cités sans être capables de répondre, soit complètement dépassés soit déjà complètement soumis, on l’a vu pour les fêtes d’Halloween où des milliers de racailles ont fait brûler voitures, médiathèques, poubelles dans toute la France sans qu’ils ne lèvent le petit doigt ni que les médias n’en fassent état.
 
Les gendarmeries sont désormais régulièrement brûlées sans que personne ne soit inquiété ni même recherché, les commissariats de quartier ressemblent de plus en plus à des camps retranchés en milieu hostile qu’à des espaces publics, les agents de ces services ont visiblement perdu la main et perdu pied, ils restent tout juste bons à verbaliser les excès de vitesse, les mauvais stationnements et à violenter les ouvriers au seul motif qu’ils occupent leur usine pour empêcher le transfert de leur outil de travail hors du sol national.

Bref ce sont partout des cuvettes de Dien Bien Phu encerclées par les forces de Giap avec pour seule différence que l’on est censé être en France et non en Cochinchine et qu’il n’y a aucun Bigeard à ce jour capable de se lever pour galvaniser les énergies, c’est dire l’état de déliquescence de la défense nationale et l’incapacité des structures décisionnelles du pays à hiérarchiser les priorités en temps de guerre.

Nos services de renseignement sont tout autant dans le cirage : incapables de repérer quelques terroristes improvisés avant qu’ils ne passent à l’action, comment voulez-vous qu’ils soient capables de détecter l’existence d’une armée clandestine formée au secret ?

On éparpille tous les jours les migrants dans les campagnes du pays et les Conseils Généraux commencent à réclamer à l’état les milliards qui vont leur manquer pour leur entretien.

 
On a déjà laissé revenir les djihadistes de Syrie ainsi que leurs femmes et enfants et d’autres sont en route vers notre pays, libérés par un marchandage scandaleux des Américains et des Britanniques lors de la prise de Raqua.

Des documents secrets saisis à Raqua montreraient que de multiples et graves attentats sont en gestation dans toute l’Europe et plus particulièrement en France pour les fêtes de Noël par ces revenants et qu’un appel à l’insurrection musulmane pourrait être lancé dans tout l’occident.

En Allemagne Erdogan sur un simple ordre peut faire descendre dans la rue 2 millions de turcs ivres de colère couteaux à la main, de même qu’à Strasbourg devenue banlieue d’Istanbul occupée par 30 000 coreligionnaires prêts à l’emploi.

Des assassins sont libérés tous les jours qui tuent à nouveau à peine sortis de prison comme on vient de le voir à Montpellier récemment.

Sur les forces ennemies déjà établies sur notre continent on s’étrangle sur l’incertitude statistique dont sont frappés tous les pays européens.

Une ministre britannique vient de reconnaitre qu’il existerait au minimum plus d’un millions de migrants illégaux dans le Royaume-Uni, autant dire si c’est au minimum qu’il n’est pas incertain qu’ils ne soient pas trois ou dix fois plus.

On peut encore se rappeler le ministre de l’Intérieur Cazeneuve, en principe aussi ministre des Cultes, qui était incapable de connaître le nombre de mosquées en France, ni le nombre de musulmans ni une estimation du nombre de clandestins.

Tout Européen a le droit de s’alarmer du foutoir des recensements et de l’abrutissement des politiciens de pouvoir qui ont totalement désarmé l’occident au nom du bien-vivre ensemble qui n’a jamais existé que dans leur neurone mal connecté au monde réel, conduisant à la cécité de ces souffreteux de l’entendement.

 

Si l’antique adage nous enseigne que « gouverner c’est prévoir », encore faut-il pour prévoir déjà savoir un peu, or nous venons de voir que les gouvernants européens ont totalement renoncé à se donner les moyens de savoir ou pire peut-être, ne veulent pas savoir.

La classe politique française quant à elle a tout simplement créé les conditions d’une libanisation de notre pays et la création d’un apartheid, à ce titre elle est déjà comptable des morts de la guerre civile à venir et mériterait de percevoir dès aujourd’hui les assignats de sa trahison en guise de salaire.

Le multiculturalisme qu’elle a voulu imposer n’existe pas au quotidien et s’apparente davantage au rêve d’un Docteur Frankenstein qui bientôt n’aura plus que ses yeux pour pleurer en voyant la créature lui échapper en conflit civil.

Ces Docteurs Folamour commettent en effet l’erreur de confondre la culture au sens artistique du terme et la culture au sens de la vie quotidienne.

Si des manières de penser et de vivre différentes conduisent au mieux à une co-existence tolérée, peut-être à un métissage entre gens de réelle bonne volonté et éduqués au respect des autres qu’aucun conflit économique ne vient altérer, il ne peut en aller de même avec l’islam qui ne supporte ni la concurrence ni la différence.

C’est par une étrange et perverse inversion de la hiérarchie des culpabilités que la sphère politico-médiatico de la bonne pensée dictatoriale a créé l’image de patriotes incapables d’accepter les différences alors que ce sont les musulmans qui ne la supportent pas et refusent les lois de la République.

Or accepter une différence ne veut pas dire capituler les siennes.

Et dès lors que personne ne veut capituler il y a nécessairement conflit armé, c’est bien pour cette différence irréductible qu’il y a eu un 732 à Poitiers et une Reconquista en Espagne.

En effet, il est dommage qu’en Europe les lois de la génétique soient si méconnues que les leçons de l’histoire ne puissent sauter les générations.

A été notamment oubliée la guerre qu’ont dû mener les Serbes pour venir en aide à leurs minorités en danger dans les zones musulmanes des Balkans dont la Bosnie justement.

A été oublié l’impossible vivre ensemble aves les musulmans comme l’ont montré la guerre d’indépendance des Grecs, des Bulgares et autres peuples des Balkans pour se libérer des mahométans de la Sublime Porte.

A été oublié le génocide arménien par les Sarrazins turcs.

Les cercles de pouvoir européens tentent de stigmatiser le groupe de Visegrad au motif qu’ils ne veulent pas de migrants, plus particulièrement de musulmans, sur leur sol.

Ces cercles de pouvoir tentent de masquer les raisons de ce refus : c’est que ces peuples ont payé le prix fort du vivre ensemble avec lesdits musulmans au cours de l’histoire.

Au simple rappel de ces faits qu’il fallait juxtaposer pour prendre la mesure du sens à leur donner sur le long terme, il ne faut plus se mentir, c’est le scénario d’un véritable génocide qui se met en place et en marche pour les habitants historiques de l’Europe en général et de notre pays en particulier.

Le stade de la lutte pour s’affirmer est d’ores et déjà dépassé, nous sommes entrés dans les derniers instants de liberté pour se donner les moyens de la survie.

On a vu ce qu’a été la fin de Dien Bien Phu, on peut désormais redouter le pire pour la France, et les Français devant le constat de la démission de toutes les autorités constituées du pays doivent maintenant se persuader qu’ils n’ont plus qu’à compter sur eux même.
C’est de conservation de l’existence dont il est question désormais pour les âmes authentiques de l’Occident, et il est temps de mettre en place les différents agrégats d’une force de défense en réponse à l’attaque à venir qui se prépare jour après jour à partir des banlieues métastasées et de l’extérieur.



Il faut commencer à se compter et afficher une détermination qui n’acceptera jamais la soumission par des signes visibles.

Aux dernières élections plus de 10 millions de suffrages se sont portés vers le Front National.

Il existe donc un socle de mécontents de la classe politique qui a ruiné et laissé envahir le pays qu’il faut désormais coaliser vers l’inscription en masse dans les clubs de tir et associations de chasse et inciter à déposer des demandes de permis de port d’armes en vertu du droit constitutionnel fondamental à la protection que les actuels représentants du peuple ont renoncé à assurer.

En effet, il faut partout afficher les motifs qui poussent à l’armement individuel, les ressasser jusqu’à la nausée à tous les services administratifs ainsi qu’aux médias qui douteraient de la réalité d’un pays livré à l’ennemi : criminels et délinquants que les juges relâchent sans désemparer, une police empêchée de faire son travail, des gendarmes qui en sont réduits à voir leurs gendarmeries partir en fumée, une insécurité devenue le quotidien de millions de Français, des forces armées de Sentinelle acculées au blues par la passivité alors qu’il faudrait être pro-actif, des citoyens qui sont mis en examen pour avoir seulement voulu se défendre de cambrioleurs, tout cela participe du désarmement moral qu’il faut combattre en
                                                             sortant les griffes.


Dans cette bataille d’images, l’actualité et les faits divers doivent être rappelés tous les jours dans tous les espaces et débats publics, la démission de la police, de la justice et de la classe politique dans la défense de la Nation seront stigmatisés en tous lieux et tous temps, l’objectif étant d’arriver à convaincre que seules resteront en ultime bastion de défense les milices du peuple qu’il va falloir mettre en place : le préalable à la défense est la préparation des esprits à la volonté de défense en vue de l’attaque imminente que nos politiciens, comme en 1940, sont incapable d’anticiper.

10 millions de patriotes armés prêts à se défendre, voilà la force de dissuasion de la dernière chance qu’il faudrait désormais créer de manière urgente pour pallier l’impéritie gouvernementale.

Jean d’Acre

http://ripostelaique.com/la-france-est-en-train-de-devenir-un-gigantesque-dien-bien-phu.html



Créer un site
Créer un site