Montage créé avec bloggif
 
 
Les publicités présentes sur ce site wiféo sont indépendantes de notre volonté.
Merci à vous de le comprendre.

Jésus est miséricordieux
Jean Paul II institua la fête de la MISERICORDE le dimanche d’après Pâques .

« Je désire accorder une indulgence plénière  aux âmes qui iront se confesser et communieront en cette Fête de la Miséricorde…» (Petit Journal de sœur Faustine n° 1109)
« Qui s’approchera, ce jour-là, de la Source de vie obtiendra la rémission de ses fautes et de leurs châtiments…» (Petit Journal de sœur Faustine n° 300)
 
«Que les plus grands pécheurs mettent leur espoir en ma miséricorde. Ils ont droit avant tous les autres à la confiance en l’abîme de ma miséricorde. Ma fille, écris sur ma miséricorde pour les âmes tourmentées.

L’humanité ne trouvera pas la paix tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers Ma miséricorde".

Dis, ma fille, que je suis l'amour et la miséricorde même. Quand l'âme s'approche de moi avec confiance, je la comble de tant de grâces, qu'elle ne peut les contenir toutes et qu'elle rayonne sur toutes les autres âmes. (1074)

( Note de l'administrateur de ce  site )

( Jésus nous demande tout simplement de nous rendre  auprès d'un prêtre,  au sacrement  de la réconciliation ( confession ) celui-ci  est un sacrement de guérison. ... Le pardon se demande, à un  prêtre et dans la confession nous demandons le pardon à Jésus. ... Voilà alors pourquoi il ne suffit pas de demander pardon directement à Jésus .  N'ayons pas peur d'aller à Lui et de nous laisser pardonner ) .


 

 Quelques Promesses du Christ, dictées à Sainte Faustine. Nous le savons, Jésus ne peut ni se tromper, ni nous tromper.

Sœur Faustine Kowalska appartenait à la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde. Elle a passé au couvent treize ans, en remplissant les fonctions de cuisinière, de jardinière et de Sœur portière dans plusieurs maisons de la Congrégation, le plus souvent à Plock, Wilno et Cracovie, en Pologne. Elle est morte à l’âge de 33 ans à Cracovie, le 5 octobre 1938. Ses reliques reposent au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki. (1)  

 


Soeur Faustine

Pour connaître le contenu de son journal , veuillez cliquer sur: Soeur Faustine ( en dessous de l'image ) 

LE CHRIST MISERICORDIEUX

 L'icône du Christ Miséricordieuxcliquez pour agrandir l'image
Soeur FAUSTINE a écrit et tenu à jour son petit journal .

 

Promesses du Christ à Soeur Faustine

Les âmes qui propagent la vénération de ma miséricorde, je les protège durant toute leur vie, comme une tendre mère son nourrisson, et à l’heure de la mort, je ne serai pas pour elles un Juge, mais le Sauveur miséricordieux. En cette dernière heure, l’âme n’a plus rien pour sa défense si ce n’est ma miséricorde ; heureuse l’âme qui, sa vie durant, se plongeait dans la source de la miséricorde, car la justice ne l’atteindra pas.
Écris : "Tout ce qui existe est contenu dans les entrailles de ma miséricorde, plus profondément que l’enfant dans le sein de sa mère. Oh ! combien douloureusement me blesse l’incrédulité en ma bonté. Ce sont les péchés de méfiance qui me blessent le plus douloureusement"
(Petit Journal de Sœur Faustine, § 1074-1075)

Pour Annoncer Dieu Miséricorde.

Celui qui choisit de transmettre ce message, en particulier à ceux qui ne connaissent pas Dieu Père Miséricordieux s’appliquera à ramener vers Dieu les personnes qui souffrent d’être éloignées de Lui :

«Que les plus grands pécheurs mettent leur espoir en ma miséricorde. Ils ont droit avant tous les autres à la confiance en l’abîme de ma miséricorde. Ma fille, écris sur ma miséricorde pour les âmes tourmentées. Les âmes qui s’adressent à ma miséricorde me réjouissent , à de telles âmes, j’accorde des grâces bien au-dessus de leurs désirs. Je ne peux punir même le plus grand pécheur s’il invoque ma pitié, mais je l’excuse en mon insondable et inconcevable miséricorde. Qui ne veut pas passer par la porte de ma miséricorde, doit passer par la porte de ma justice... ».


(Petit Journal de Sœur Faustine, § 1146) 47. (extrait du Petit journal de Ste Faustine) Un soir, dans ma cellule, je vis Jésus vêtu d’une tunique blanche, une main levée pour bénir, la seconde touchait son vêtement sur la poitrine. De la tunique entr’ouverte sortaient deux grands rayons, l’un rouge, l’autre pâle. Je fixais le Seigneur en silence, l’âme saisie de crainte, mais aussi d’une grande joie. Après un moment, Jésus me dit ; " Peins un tableau de ce que tu vois,  avec l’inscription: « Jésus, j’ai confiance en Vous Je désire qu’on honore cette image, d’abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier".

spécialement à l’heure de la mort . Moi-même je la défendrai comme Ma propre gloire. "

49. Lorsque j’en informai mon confesseur, il me répondit : « Oui, cela te concerne, peins l’image de Dieu dans ton âme. » Lorsque je sortis du confessionnal, j’entendis de nouveau ces paroles : « Mon image est en toi .Je désire qu’il y ait une fête de la Miséricorde. Je veux que cette image que tu peindra avec un pinceau, soit solennellement bénie le premier dimanche après Pâques : ce dimanche doit être la Fête de la Miséricorde."

50. "Je désire que les prêtres proclament Ma grande miséricorde envers les âmes pécheresses. Quelles n’aient pas peur de s’approcher de Moi. Les flammes de la miséricorde Me brûlent. Je veux les répandre sur les âmes."
Jésus se plaignit ainsi :  "La méfiance des âmes Me déchire le Cœur, mais la méfiance d’une âme choisie Me fait encore plus mal. Malgré la Miséricorde dont Je l’inonde, elle se méfie de Moi. Même Ma Mort ne lui suffit pas. Malheur à qui en abuse".

52. Comme je voulais fuir ces inspirations intérieures, Dieu me dit qu’au Jour du Jugement, Il me demanderait compte d’un grand nombre d’âmes.

299. " Ces deux rayons indiquent le Sang et l’Eau - le rayon pâle signifie l’Eau, qui purifie les âmes ; le rayon rouge signifie le Sang, qui est la vie des âmes". . .
"Ces deux rayons jaillirent des entrailles de ma Miséricorde, alors que Mon Cœur, agonisant sur la croix, fut ouvert par la lance".
"Ces rayons protègent les âmes de la colère de Mon Père. Heureux est celui qui vivra dans leur lumière, car la Main du Dieu Juste ne l’atteindra pas. Je désire que le premier dimanche après Pâques soit la fête de la Miséricorde".

300. "L’humanité ne trouvera pas la paix tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers Ma miséricorde".

"Oh ! Comme l’incrédulité de l’âme Me blesse. Cette âme confesse que Je suis Saint et juste, et ne croit pas que Je suis la Miséricorde ! Mais elle se méfie de Mon amour. Les démons aussi croient en Ma justice, mais ne croient pas en Ma bonté. Mon cœur se réjouit de ce titre de Miséricordieux. Proclame que la Miséricorde est le plus grand attribut de Dieu. Toutes les œuvres de mes mains sont couronnées de Miséricorde."

325. Un jour, Jésus me dit : " Mon regard sur cette image est le même que celui que J’avais sur la Croix."

326  "Je donne aux hommes un moyen, avec lequel ils doivent venir puiser la grâce à la source de la Miséricorde. Ce moyen, c’est cette image, avec l’inscription : " Jésus, j’ai confiance en Vous !"

1540. "Toutes les âmes qui vénéreront ma miséricorde et propageront sa gloire en incitant les autres âmes à la confiance en ma miséricorde - ces âmes ne connaîtront pas l'effroi à l'heure de la mort. Ma miséricorde les abritera lors de cette dernière lutte "...

1541. "Dis-leur qu'aucune âme faisant appel à ma miséricorde n'a été déçue ni n'a éprouvé la honte. .. Ecris: Si l'on récite ce chapelet auprès d'un agonisant, je me tiendrai entre le Père et l'âme agonisante, non pas en tant que Juge juste, mais comme Sauveur miséricordieux. "


(1) La foi surnaturelle, c'est l'adhésion de notre intelligence, non à la parole d'un homme, mais à la parole de Dieu. - Dieu ne peut ni se tromper ni nous tromper; la foi est un hommage rendu à Dieu considéré comme vérité et autorité suprêmes. Pour que cet hommage soit digne de Dieu, nous devons nous soumettre à l'autorité de sa parole, quelles que soient les difficultés que notre esprit rencontre. Cette parole divine nous affirme l'existence de mystères qui dépassent notre raison ; la foi peut être exigée de nous en des choses où nos sens, notre expérience semblent nous dire le contraire de ce que Dieu dit ; mais Dieu demande que notre conviction en l'autorité de sa révélation soit si absolue que si toute la création nous affirmait le contraire, nous dirions à Dieu malgré tout: « Mon Dieu, je crois, parce que vous le dites ».

Croire, dit St. Thomas, c'est donner, sous l'empire de la volonté, mue par la grâce, l'assentiment, l'adhésion de notre intelligence à la vérité divine.  

Jésus à Sainte Faustine : « La Miséricorde Divine »

 

Dis, ma fille, que Je ne suis qu'amour et miséricorde ; il n'y a pas de misère qui puisse se mesurer à ma miséricorde, ni de misère qui puisse en venir à bout puisqu'au moment de se communiquer – ma miséricorde s'amplifie. L'âme qui fait confiance à ma miséricorde est la plus heureuse car je prends soin moi-même d'elle. (1273)


Quand l'âme s'approche de moi avec confiance, je la comble de tant de grâces, qu'elle ne peut les contenir toutes et qu'elle rayonne sur toutes les autres âmes. (1074)


De toutes mes plaies, comme d'un torrent coule la miséricorde pour les âmes, mais la plaie de mon cœur est la source de l'insondable miséricorde, de cette source jaillissent toutes les grâces pour les âmes. Les flammes de la pitié me brûlent, je désire les transmettre aux âmes humaines. Parle de ma miséricorde au monde entier. (1190)

              Ecris Ma fille : Je suis trois fois saint et j'ai du dégoût pour le plus petit  péché.                                               
Je ne peux aimer une âme souillée par le péché, mais lorsqu'elle se repent, il n'y a pas de limites à la largesse que j'ai envers elle. Ma miséricorde l'enveloppe et la justifie. Je poursuis de ma miséricorde les pécheurs sur tous leurs chemins et mon cœur se réjouit quand ils reviennent à moi. J'oublie les amertumes dont ils abreuvent mon cœur, et je me réjouis de leur retour.

Dis aux pécheurs qu'aucun n'échappera à ma main. S'ils fuient mon cœur miséricordieux, ils tomberont dans les mains de ma justice. Dis aux pécheurs que je les attends toujours, je prête une oreille attentive aux battements de leur cœur quand il bat pour moi.

Ecris que je leur parle par leurs remords de conscience, par les insuccès et les souffrances, par les orages et la foudre, je leur parle par la voix de l'Eglise, et s'ils font échouer toutes mes grâces, je commence à me fâcher contre eux, les abandonnant à eux-mêmes, je leur donne ce qu'ils désirent. (1728)

Des grâces pour toutes les âmes.

J'Agis comme un mendiant qui ne refuse pas d'accepter une plus grande aumône, il remercie plutôt plus chaleureusement ; ainsi de toi, si je te donne de plus grandes grâces, ne les refuse pas en te disant que tu es indigne. Je le sais, mais réjouis-toi plutôt et prends autant de trésors de mon cœur que tu peux en porter, car c'est ainsi que tu me plais davantage. J'ajouterai encore quelque chose – ne prends pas ces grâces seulement pour toi, mais aussi pour les autres, c'est-à-dire, encourage les âmes avec lesquelles tu es en contact, à la confiance en mon infinie miséricorde. Oh ! comme j'aime les âmes, qui ont une entière confiance en moi – je ferai tout pour elles. (294)

Les grâces que je t'accorde ne sont pas seulement pour toi, mais pour un grand nombre d'âmes… Et dans ton cœur est ma demeure perpétuelle. Malgré la misère que tu es, je m'unis à toi et je prends ta misère et je te donne ma miséricorde ; en chaque âme j'accomplis l'œuvre de ma miséricorde et plus le pécheur est grand, plus il a droit à ma miséricorde.

Qui a confiance en ma miséricorde ne périra pas, car toutes ses affaires sont miennes et ses ennemis se briseront à mes pieds. (723)


Les flammes de la miséricorde me brûlent, je désire les déverser sur les âmes humaines. Oh ! quelle
                 douleur elles me causent, quand elles ne veulent pas les recevoir.

Ma fille, fais ce qui est en ton pouvoir pour étendre la vénération de ma miséricorde, je suppléerai à ce qui te manque. Dis à l'humanité douloureuse de se blottir dans mon cœur miséricordieux et je la comblerai de paix. (1074)
                                                                                 


Ecris : Tout ce qui existe est contenu dans les entrailles de ma miséricorde, plus profondément que l'enfant dans le sein de sa mère. Oh ! combien douloureusement me blesse l'incrédulité en ma bonté. Ce sont les péchés de méfiance qui me blessent le plus douloureusement. (1076)
                                                                
(15 Heures est l'heure de la miséricorde du SEIGNEUR ) 
Par le chapelet de la miséricorde dit à cette heure là , tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres ; à cette heure, la grâce a été donnée au monde entier – la miséricorde l'emportera sur la justice..
·

Linceul Turin Suaire sang homme souffrances résolution atomique
La Passion du Christ est « inscrite » dans le Linceul de Turin de plus d’une façon. Une nouvelle étude par résolution atomique dont les résultats viennent d’être publiés par le journal scientifique américain PlosOne, apporte de nouvelles découvertes sur ce que d’aucuns appellent encore le « Saint-Suaire » : elle atteste que ce linge funéraire dont tout fait comprendre qu’il a enveloppé le Corps du Christ comporte du véritable sang humain, le sang d’un homme mort, et qui porte la trace des souffrances atroces subies par ce dernier.
L’étude a été menée par deux instituts du CNR italien – équivalent du CNRS français – l’Officina dei Materiali (IOM-CNR) à Trieste et l’Institut de cristallographie (IC-CNR) à Bari, en collaboration avec le département d’ingénierie industrielle de l’université de Padoue. Ses résultats ont été publiés sous le titre : New Biological Evidence from Atomic Resolution Studies on the Turin Shroud (« Nouvelles données biologiques à partir d’études de résolution atomique sur le linceul de Turin »).

Le Linceul de Turin soumis à une étude de résolution atomique.

Le directeur de cette recherche, Elvio Carlino d’IC-CNR, a expliqué le modus operandi. « Nous avons réalisé des expériences de résolution atomique reproductible par microscopie électronique en transmission ainsi que par microscope à balayage par rayons X à grand-angle, afin de mener à bien cette première étude jamais réalisée des propriétés à échelle nanoscopique d’une fibre vierge et intacte prélevée sur le linceul de Turin », a-t-il expliqué. « En particulier, nous avons réalisé des expériences sur les zones de la fibre éloignée des croûtes rouges visibles au microscope optique.

Nous avons fait une étude de résolution atomique sur la fibre en vue d’étudier les nanoparticules organiques, selon une méthode récemment développée au centre de Trieste dont j’avais la direction jusqu’à il y a quelques semaines. L’étude montre que la fibre est entièrement recouverte de nanoparticules de créatinine, de 20 à 100 nm (un nanomètre correspond à 1 millionième de millimètre), dans lesquelles sont incluses des petites nanoparticules de 2 à 6 nm, composées de ferrihydrite, typique des noyaux de ferritine biologique. »

Le sang de l’homme du Suaire révèle qu’il est mort d’atroces souffrances.

 Selon le professeur Giulio Fanti de l’université de Padoue, les analyses démontrent que « la structure, la dimension et la distribution particulières des nanoparticules ne peuvent être des artefacts ajoutés au fil des siècles sur le tissu du Linceul. Les nombreuses reconstructions fantaisistes affirmant que le Linceul de Turin est un objet peint se trouvent une nouvelle fois démenties. »
 
C’est encore lui qui relève : « La présence importante de particules de créatinine rattachées à des particules de ferrihydrite ne correspondent pas à la configuration typique du sérum sanguin d’un organisme humain en bonne santé. Au contraire, le taux élevé de créatinine de ferritine est observable chez les patients ayant subi un polytraumatisme important, telle la torture. Par conséquent, la présence de ces nanoparticules biologiques constatées lors de nos expériences témoigne de la mort violente de l’homme enveloppé dans le Linceul de Turin. »Résolution atomique : l’étude des nanoparticules du Linceul renforce les découvertes antérieures

La conclusion de la recherche est fondée sur des preuves expérimentales!

 Le compte rendu de la recherche, signé également par Liberato De Caro et Cinzia Giannini de l’IC-CNR, affirme que cette conclusion « est fondée sur les preuves expérimentales » de leurs « études sur la résolution atomique et se réfère à de récentes études médicales sur des patients ayant subi un polytraumatisme important et des tortures ». Carlino en conclut : « Les nanoparticules attachées aux fibres de lin ont enregistré un scénario de grandes souffrances, dont la victime a par la suite été enveloppée dans le linge funéraire. Ces découvertes ne pouvaient être révélées que par les méthodes récemment développées dans le champ de la microscopie électronique. »
Aujourd’hui, on peut dire sans l’ombre d’un doute que le Linceul a enveloppé le corps d’un homme torturé et mis à mort d’une manière qui correspond exactement à la description, par les Evangiles, de la Crucifixion de Jésus.
Autant d’éléments que les prochaines études du Linceul, lorsqu’elles seront autorisées par le Saint-Siège, vont devoir prendre en compte.

Source:
http://reinformation.tv/linceul-turin-suaire-sang-homme-souffrances-resolution-atomique-smits-72725-2
Jeanne Smits




Créer un site
Créer un site