Montage créé avec bloggif
 
L’attitude profondément islamophile du Pape François inquiète de nombreux fidèles.


Cette inquiétude a très bien été exprimée par Gian Paolo Rossi sur son blog, publié par Il Giornale.it. J’ai trouvé son texte très pertinent et je l’ai traduit et adapté pour les lectrices et les lecteurs de Dreuz.

Inquiétude:

Je le dis, la mort dans l’âme, ce Pape m’inquiète. L’extrémisme idéologique, l’absence de profondeur dans sa façon d’affronter les thèmes actuels qui secouent les fondements de notre Société, m’inquiètent.
Sa stratégie médiatique ponctuelle, parfaitement cohérente avec les exigences des élites mondiales, semble goulûment l’attirer.

Le fait qu’il exprime les idées que les élites mondiales veulent entendre m’inquiète.




Voir l’Église de Rome succomber sur certains thèmes à l’Esprit du Temps présent, conformément au pire mondialisme technocratique dont nous payons la dérive, m’inquiète.

Entendre le Pape s’exprimer sur l’immigration comme un document de l’Open Society de Soros m’inquiète.
Et quand le Vicaire du Christ, chef de l’Église catholique romaine, semble être le « Répliquant » de Soros, cela devrait tous nous inquiéter.

L’Église a cessé d’être  « incroyable » pour devenir tout simplement banale.

Utopisme et angélisme.

Les positions et les affirmations du Pape François sur l’immigration embarrassent par leur utopisme, leur irréalisme, leur angélisme et par la rupture radicale avec les enseignements de Jean Paul II et de Benoît XVI.

Pour ces derniers, le « Droit à émigrer » a toujours été précédé par un droit supérieur : le Droit de ne pas émigrer, le Droit de vivre en paix et dans la dignité dans sa propre patrie. (Jean Paul II)
L’immigration porte avec elle des conséquences qui bouleversent l’identité des nations.

Si l’Église devient une ONG…

Au cours des siècles, le réalisme de l’Eglise a été le résultat d’une tension intérieure, née de la conscience d’être dans le monde sans appartenir au monde. Cette tension [douloureuse, déchirante pour chaque chrétien] permit à l’Église de faire face à la réalité par une vision méta-historique, qui lui apporta de la sagesse à chacun de son jugement et de la profondeur à chacune de ses interventions.

L’Église du Pape François a choisi peut-être inconsciemment une autre voie : celle d’être dans le monde en appartenant au monde ??
 
 
https://www.dreuz.info/2017/11/26/lislamophilie-du-pape-francois-inquiete
 
 



Créer un site
Créer un site